La théorie musicale, c'est la liberté

Vous trouverez ci-dessous la « version piano » de l’article initialement publié sur Guitare-et-couleurs.com.

On n’a pas besoin de la théorie !

« La théorie musicale, on n’en a pas besoin ! Il suffit de regarder des vidéos sur Youtube et on peut apprendre le piano sans se prendre la tête ! »

C’est une vision des choses qui se comprend et qui est assez tentante quand on débute. On n’a pas franchement envie de s’attarder sur cette théorie dont on n’a souvent qu’une vague idée et que l’on imagine être davantage source d’ennui que de plaisir !

Et en effet, on n’a pas besoin de théorie pour s’amuser rapidement au piano. Ce qui explique que la majorité des pianistes débutants, en particulier les autodidactes, ignorent complètement les bases théoriques.

Ils se contentent d’apprendre leurs morceaux préférés, par exemple en répétant ce qu’on leur explique en vidéo, pour ressentir un plaisir immédiat. C’est vrai que c’est super agréable de pouvoir vivre ça.

Mais, au bout d’un certain temps, ce type d’apprentissage va conduire à une impasse et à la désagréable impression de jouer sans comprendre ce que l’on fait, ni pourquoi on le fait…

Au fait, qu’est-ce qu’on entend par « théorie musicale » ?

Déjà la théorie ne se limite pas au solfège, comme on le croit souvent. Le solfège, c’est juste le langage dans lequel on écrit la musique. Et c’est vrai que le solfège en lui-même n’a rien de passionnant (même si avec les couleurs, il devient tout de suite plus sympathique) !

La théorie musicale, c’est bien plus vaste et intéressant : c’est la « potion magique » qui va vous aider à comprendre ce que vous faites quand vous jouez et à inventer de multiples variantes à votre interprétation.

Imaginez un aveugle qui vient de retrouver la vue et qui peut enfin mettre des images sur le monde qu’il imaginait. La théorie, c’est un peu ça : tout d’un coup, elle permet au musicien de passer de l’obscurité à la lumière, de l’incertain à l’évident !

C’est grâce à la théorie que vous savez comment fonctionne la musique : les intervalles, les accords, les gammes, l’improvisation, l’harmonie, etc.

Ainsi, un pianiste curieux et créatif ne peut pas se passer de la théorie, sauf à vouloir rester limité toute sa vie.

Connaître la théorie musicale (au moins les bases essentielles), c’est ce qui vous ouvrira les portes vers tous les possibles.

Sans théorie musicale, pas de liberté

Oui, « sans théorie musicale, pas de liberté » : vous restez enfermé(e) dans la prison de ceux qui répètent sans comprendre…

C’est pour cela que, sur piano & couleurs, nous faisons le maximum pour que cette théorie ne soit plus perçue comme une ennemie mais qu’elle devienne au contraire votre meilleure amie.

Nous faisons tout pour que la théorie devienne un plaisir, pour qu’elle soit perçue comme étant au service de la pratique et non en opposition avec elle.

 

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Laisser un commentaire

20 − 17 =

 

Fermer le menu